Vous êtes dans : Accueil Genou › Lésions du cartilage

Les lésions du cartilage

Agrandir le texte :
A | A+ | A+

A quoi correspondent les lésions du cartilage ?

Le cartilage correspond à un tissu lisse, souple et élastique qui recouvre les surfaces de glissement des articulations. Il permet aux surfaces en contact de glisser harmonieusement et sans douleur. Son épaisseur est de quelques millimètres. Le cartilage n’a aucune capacité de régénération spontanée.

Les lésions du cartilage peuvent correspondre à des lésions liées à l’usure progressive au cours du temps appelé arthrose (cf. arthrose du genou ou arthrose de la hanche). Dans l’arthrose, le tissu cartilagineux perd progressivement ses capacités mécaniques et diminue d’épaisseur jusqu'a disparaître. Les surfaces osseuses sous jacentes se retrouvent alors à nu. Ces surfaces frottent entre elles et sont à l’origine des symptômes.

Des lésions localisées peuvent également survenir dans le cadre d’un traumatisme ou d’une maladie appelée ostéochondrite disséquante. Ces lésions correspondent à un détachement d’une partie plus ou moins importante de la surface articulaire. La surface détachée emporte le cartilage et l’os sous jacent appelé os sous chondral.

Quelles sont les causes des lésions du cartilage ?

L’arthrose correspond à l’usure de l’articulation liée au vieillissement. Le surpoids et le surmenage (activité sportive intense) peuvent favoriser l’apparition plus précoce d’une arthrose.

Une lésion localisée peut être provoquée par un traumatisme comme une entorse ou un choc important. Elle correspond alors à une fracture dans l’articulation de l’os sous-chondral et du cartilage appelée fracture ostéochondrale.
Une lésion localisée peut être également secondaire à une maladie de l’adolescent et de l’adulte jeune appelée ostéochondrite disséquante.
Dans cette pathologie, il existe un détachement spontané d’une étendue plus ou moins importante d’un fragment ostéochondral.

Quels sont les symptômes et les conséquences ?

Comme dans l’arthrose du genou, les symptômes sont représentés par des douleurs de rythme mécanique et survenant le plus souvent lors des activités et à la marche. La douleur est le plus souvent calmée par le repos. D’autres signes sont fréquemment retrouvés comme des gonflements liés à la présence d’un épanchement articulaire témoignant de la souffrance articulaire.
Des blocages sont également fréquemment retrouvés par incarcération du fragment ostéo-cartilagineux entre les surfaces articulaires.

Ceci peut entrainer des difficultés à la pratique d’activités sportives et dans la vie quotidienne.

Quelle est l'évolution habituelle ?

Le cartilage n’a pas de capacité de cicatrisation. La diminution des activités sportives suffit parfois à améliorer à la symptomatologie mais naturellement les lésions vont augmenter à des vitesses variables.

Quelles sont les solutions ?

Une lésion isolée et de faible diamètre peut rester asymptomatique et ne pas nécessiter de traitement.
En présence de symptômes et d’une gêne fonctionnelle importante, une intervention chirurgicale peut être proposée.
L’arthroscopie du genou permet de traiter des lésions simples ( perforation, ablation de corps étranger)
Une greffe ostéo-cartilagineuse (mosaicplasty) et les greffes de chondrocytes sont parfois envisagés dans les lésions plus étendues.

Consultez également :

GenouSport